Histoire du peuple (M20F) : Younès Benkhdim

21207_507339029320892_781446468_nYounès Benkhdim a été surnommé le poète du peuple, parce qu’il clamait des poèmes révolutionnaires lors des sit-in et manifestations du Mouvement du 20 février (M20F). Il a été arrêté le 30 mars, 2012, et à la suite d’un procès politique, il a été condamné à une année de prison pour atteinte à un établissement public et aux forces de l’ordre.

Voilà la traduction de quelques uns de ses vers :
http://www.youtube.com/watch?v=uHpXEzWp2JE

« Nous sommes tous des sujets du roi.
De Gauche ou de droite… nous sommes la propriété du roi,
Histoire d’un ancien héritage !
Son droit légitime est l’appropriation.
Vous êtes sacré ?! Vous êtes Dieu ?!
Vous ne vous trompez jamais ?! Vous ne vous égarez jamais ?!
Est-ce que vous êtes un Émir ? ou un roi ?
Vos esclaves se sont propagés dans la terre.
Est-ce qu’avec vos ordres, ils ont le droit de violer ?
Ils ont distribué la nuit, le soleil et la terre en petits lots.
Que leur arrivent-ils donc ?
Est-ce qu’ils ne ressentent ni crainte ni scrupules ?
La terre est la nôtre !
Nous sommes les maîtres,
Et vous êtes les serviteurs (…) »

Les princesses de nuit
http://www.youtube.com/watch?v=C9Dq0LkC9EM
« Elles errent partout,
Vendeuses du bonheur en tout lieu.
Leurs sourires sont une mélodie pour les oreilles.
Sacré et beauté se vendent et s’achètent en argent comptant.
….
Des femmes de compagnie pour les élites.
Des victimes de l’ignorance, de la misère et de l’oubli.
Reflets de l’iniquité des dirigeants.

Elles ne sont pas des femmes de mauvaise vie,
En toute modestie, elles sont des princesses,
Des princesses nobles …
Elles portent le blâme de l’iniquité des dirigeants.
Sur notre dos et notre misère, ils s’enrichissent !
Et le gouvernement nous lance des miettes.
Notre peur est morte,
Aujourd’hui, le silence a été rompu. »

Ce contenu a été publié dans Histoire du peuple, Histoire du peuple : M20F, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire